OPCI et SCPI : Quelle est la différence ?

Le secteur de l’immobilier est l'un des secteurs en pleine expansion. Toutefois, il est important que vous maîtrisiez bien chaque détail technique avant de vous y lancer. Nous vous proposons dans ce billet de découvrir la différence fondamentale existant entre OPCI et SCPI.

Les points de convergence entre OPCI et SCPI

Les deux structures sont de la famille de la pierre-papier. Elle regroupe divers placements immobiliers avec l’existence de quelques points en commun. Qu'il s’agisse d'OPCI ou de SCPI, le mode d’investissement reste le même. Au lieu d'acheter de l’immobilier en direct, l’investisseur prendra des parts en société dans le but d’obtenir un revenu récurrent net de tous autres frais supplémentaires. Pour vous renseigner davantage, allez sur Revenus-fonciers.com.

Les points de divergence entre OPCI et SCPI

C’est bien évident qu'on retrouve une différence entre les SCPI et les OPCI. Elle se trouve notamment au niveau de la composition de leur capitalisation. Les SCPI sont uniquement spécialisées en immobilier locatif avec pour objectif de générer du profit. En illustration, les SCPI classiques s’intéressent à l’immobilier tertiaire tandis que les SCPI fiscales s’intéressant à l’immobilier d’habitation.

Quant aux OPCI, elles achètent de l’immobilier en vue de le louer toutefois dans une proportion de 60 % à 90 %. La société garde avec elle au moins 10 % de liquidité pour supporter les éventuelles demandes de sortie des investisseurs. En outre, la fiscalité des SCPI est la fiscalité en vigueur en ce qui concerne les revenus fonciers. Par contre, celle des OPCI peut bien varier selon les cas.

En ce qui concerne la liquidité, les SCPI ne sont pas très disponibles et par conséquent n'offrent pas une grande garantie notamment à la revente. Pour la revente de ses parts, il faut trouver un repreneur sur le marché secondaire des SCPI. Cela peut prendre assez de temps. Pour ce qui est des OPCI, la revente est garantie en deux mois au plus.